Amy Winehouse l’histoire de sa vie sur CINÉ ONE


La Vraie Histoire d’Amy Winehouse. Retour sur la dérive dramatique de la diva de la soul.

Amy Winehouse, née le 14 septembre 1983 et morte le 23 juillet 2011 à 27 ans à Londres est une chanteuse de jazz, auteur-compositrice-interprète et guitariste britannique, connue pour sa voix caractéristique rappelant celles d’Ella Fitzgerald, Dinah Washington, Sarah Vaughan ou encore Wanda Jackson. D’une manière générale, sa musique est un mélange de styles comme le jazz, le blues ou encore la soul.

En 2003, Amy Winehouse publie son premier album, Frank. Il rencontre le succès commercial et un bon accueil critique au Royaume-Uni. En 2006, son second album intitulé Back to Black, no 1 des ventes dans plusieurs pays, la propulse au rang de star planétaire. Elle remporte ainsi trois des quatre prix les plus importants aux Grammy Awards en 2007 : Meilleure nouvelle artiste, Album de l’année et Chanson de l’année pour Rehab. La même année, elle remporte le Brit Award de la meilleure artiste féminine britannique. Elle reçoit également le prix Ivor Novello à trois reprises pour la meilleure chanson contemporaine (musique et textes) : en 2004 pour Stronger Than Me, en 2007 pour Rehab, et en 2008 pour Love Is A Losing Game.

Amy Winehouse a également attiré l’attention des médias pour son look, notamment sa coiffure, ses tatouages et son eye-liner, et a inspiré plusieurs stylistes. La chanteuse connaît des problèmes de dépression, de toxicomanie, d’alcoolisme, et de boulimie largement relayés par les tabloïds à partir de 2007. Le 23 juillet 2011, elle est retrouvée morte dans son appartement londonien, a priori en raison d’un fort abus d’alcool après une période d’abstinence.

Elle rejoint d’autres figures de la musique mortes à l’âge de 27 ans comme Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morrison, Kurt Cobain, Brian Jones ou encore le bluesman Robert Johnson, intégrant ainsi ce que l’on surnomme communément le club des 274,5.

Smiley face

Albums

  • 2003 : Frank
  • 2006 : Back to Black
  • 2011 : Lioness: Hidden Treasures (posthume)
  • 2012 : Amy Winehouse : At the BBC
  • 2015 : Amy
  • 2016 : Amy Winehouse : Unrealeased Rarities

Singles

  • 2003 : Stronger Than Me
  • 2004 : Take the Box
  • 2004 : In My Bed / You Sent Me Flying
  • 2004 : Fuck Me Pumps / Help Yourself
  • 2006 : Rehab
  • 2007 : You Know I’m No Good
  • 2007 : Back to Black
  • 2007 : Tears Dry on Their Own
  • 2007 : Valerie (feat. Mark Ronson) (Reprise des Zutons)
  • 2007 : Love Is a Losing Game
  • 2007 : B Boy Baby (Mutya Buena et Amy Winehouse)
  • 2008 : Just Friends
  • 2011 : Body and Soul (en duo avec le chanteur de jazz Tony Bennett)
  • 2011 : Our Day Will Come
  • 2012 : Cherry Wine (Nas feat. Amy Winehouse)

DVD Live

  • 2007 : I Told You I was Trouble – Live in London’s

(2007) »Love is a losing game live 2008″

Récompenses professionnelles

  • 2007 : MOJO Awards « Song of the Year » – La chanson Rehab d’Amy Winehouse

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Licence Creative Commons de Wikipédia.

LE SECRET DES TEMPLIERS – HOLY GRAIL IN AMERICA sur CINÉ ONE

Les Chevaliers du Temple auraient découvert l’Amérique un siècle avant Christophe Colomb et y auraient rapporté le trésor le plus précieux de l’Histoire : le Saint Graal.

En 1898, un fermier du Minnesota découvre une pierre recouverte de mystérieux caractères appelés des «runes», le plus ancien système d’écriture ayant existé. Continue reading « LE SECRET DES TEMPLIERS – HOLY GRAIL IN AMERICA sur CINÉ ONE »

L’Histoire de l’origine du monde et civilisations sur CINÉ ONE

L’Histoire de l’origine du monde et civilisations sur CINÉ ONE

 » Un documentaire traçant L’Histoire de l’origine du monde et civilisations, du néant jusqu’à aujourd’hui.
Un voyage de 13,7 milliard d’années au travers les cycles du univers, du passé au présent autour d’événements historiques et les liens que les unis.
Des effets spéciaux pour nous raconter une histoire au plus prés possible.
 Il était une fois le monde, l’Histoire de l’univers, qui associe astrophysique, chimie, biologie, paléontologie et anthropologie pour raconter l’Homme et le monde : la formation de la Terre, l’apparition de la vie, l’évolution de l’Homme et le développement de la civilisation. « 

Documentaire sur CINÉ ONE : Super-volcan de yellowstone

La caldeira de Yellowstone, parfois connue sous le nom de « supervolcan de Yellowstone », est un volcan endormi des États-Unis situé dans le parc national de Yellowstone. Cette caldeira fut découverte lors de fouilles dirigées par Bob Christiansen de l’Institut d’études géologiques des États-Unis pendant les années 1960 et 1970. Elle mesure 45 kilomètres de largeur pour 85 kilomètres de longueur.

Risques

L’activité de la caldeira se manifeste par différents phénomènes. Des phénomènes de géothermie (geysers, sources d’eau chaude, boues chaudes, fumerolles), des séismes plus nombreux que la normale (même s’ils sont généralement suffisamment faibles pour n’être ressentis que par les sismographes), un flux de chaleur plus important que la normale et des déformations du sol. Ces dernières déformations se manifestent de manière spectaculaire. Des lacs situés dans le parc de Yellowstone se sont modifiés dans le sens où l’inclinaison du sol change et modifie les rivages (du côté où le sol se gonfle, les rivages actuels sont exondés et à l’opposé ils sont recouverts). D’une manière plus générale, des observations ont montré de surcroît que la hauteur du centre de la caldeira s’était élevée d’environ 100 centimètres sur une période de 60 ans (entre 1923 et 1985). D’après les spécialistes, cet ensemble de phénomènes est lié à la présence d’une chambre magmatique active au-dessous de la caldeira. Après investigation, il a été déduit que le corps magmatique situé à dix kilomètres seulement sous la surface était le plus grand connu à ce jour. Ce corps magmatique contient à la fois du magma, mais aussi des gaz constituant un ensemble de matière sous pression tendant à soulever la surface du sol se trouvant au-dessus. Le magma est généralement à une température d’environ 1 500 °C, et les roches en dessous de la caldeira sont à 350 °C à environ cinq kilomètres sous la surface, ce qui fait que les roches acquièrent une certaine plasticité.

Ce qui est considéré comme probable par les spécialistes de l’étude de cette caldeira, c’est que le plafond du corps magmatique ne supportera pas indéfiniment un surcroît de pression d’un magma séparé de la surface par une croûte aussi fine et rendue «souple» par la chaleur qu’elle a acquise. Classiquement en géologie et en volcanologie, on peut prévoir la survenue d’un événement brutal à long terme.