LE SECRET DES TEMPLIERS – HOLY GRAIL IN AMERICA sur CINÉ ONE

Les Chevaliers du Temple auraient découvert l’Amérique un siècle avant Christophe Colomb et y auraient rapporté le trésor le plus précieux de l’Histoire : le Saint Graal.

En 1898, un fermier du Minnesota découvre une pierre recouverte de mystérieux caractères appelés des «runes», le plus ancien système d’écriture ayant existé.

Pierre runique de Kensington

La pierre runique de Kensington est une pierre plate rectangulaire en grauwacke couverte de runes sur sa face et son côté. Son origine et sa signification ont été contestées depuis sa « découverte » en 1898 à Solem Township (Comté de Douglas) près de Kensington, Minnesota. Elle suggère que des explorateurs scandinaves auraient atteint le milieu de l’Amérique du Nord au xive siècle.

Rune

L’alphabet runique ou futhark — terme formé à partir du nom de ses six premières lettres — est un alphabet qui fut utilisé pour l’écriture de langues germaniques par des peuples parlant ces langues, tels les Scandinaves, les Frisons, les Anglo-Saxons, etc. Il existe aussi des runes hongroises et des runes turques, deux systèmes indépendants.

Tableau de correspondances du vieux fuþark avec les graphèmes phonétiquement proches (et éventuellement, entre parenthèses, les lettres graphiquement similaires) des alphabets méditerranéens et alpins antérieurs:


# Rune Caractère
Unicode
Translitt. API Latin

archaïque

Étrusque Lépontique

(italo-celtique)

Rhétique

(italo-alpin étrusque)

Camunique

(italo-alpin non IE)

Grec classique

et archaïque

Phénicien
1 f f /f/ Greek Digamma oblique.svg F ?, ? /ɸ/ Φ φ ?
2 u u /u(ː)/ V EtruscanV-01.png? Alfabeto camuno-uw1.PNG ? Alfabeto camuno-uw.svgAlfabeto camuno-uw1.svg Alfabeto camuno-uw1.PNG Alfabeto camuno-uw.PNG Υ Phoenician waw.svg/w/
3 th, þ þ /θ//ð/ ? Alfabeto camuno-th1.PNG Alfabeto camuno-th1.PNG Θ Phoenician teth.png
4 a a /a(ː)/ A A Alfabeto camuno-a.svg Greek Digamma oblique.svg Certh 9.svg Greek Alpha 03.svg Certh 52.svg Alfabeto camuno-a.svg Greek Digamma oblique.svgAlfabeto camuno-a1.svg Α PhoenicianA-01.svg, (PhoenicianI-01.png ? /j/)
5 r r /r/ Greek Rho 03.svg EtruscanR-01.png Alfabeto camuno-r1.PNG Alfabeto camuno-r1.PNG Alfabeto camuno-r.PNG Ρ, Greek Rho pointed.svg Phoenician res.png
6 k k /k/ Greek Kappa normal.svg Runic letter kauna.svg EtruscanK-01.png PhoenicianG-01.png EtruscanC-01.png EtruscanK-01.pngAlfabeto camuno-ss.PNG? Alfabeto camuno-k.PNGGreek Psi straight.svgGreek Psi V-shaped.svg?/kʰ/ EtruscanK-01.png Alfabeto camuno-g.svg Κ Phoenician kaph.png
7 g g /g/ – (Runic letter kauna.svg 20) EtruscanX-01.png /gz/ Alfabeto camuno-g.svg?, Alfabeto camuno-z1.PNG? Alfabeto camuno-g1.PNGAlfabeto camuno-g.svg? Γ, (χ ?/kʰ/) Phoenician gimel.svg
8 w w /w/ V ? EtruscanF-01.png Alfabeto camuno-uw1.svg Alfabeto camuno-uw.PNGAlfabeto camuno-uw1.PNGAlfabeto camuno-a2.svg Alfabeto camuno-uw.PNGAlfabeto camuno-uw1.PNG Ϝ Greek Digamma oblique.svg Phoenician waw.svg
9 h h ᚺ ᚻ h /h/ H EtruscanH-01.png Greek Eta archaic.svgGreek Eta 10.svg Alfabeto camuno-h.PNGAlfabeto camuno-h1.svgAlfabeto camuno-b1.svg Η,Greek Eta archaic.svg Phoenician heth.svgPhoenician he.svg
10 n n /n/ Greek Nu 02.svg EtruscanN-01.png Certh 25.svg Certh 25.svg Alfabeto camuno-n.svgAlfabeto camuno-n1.svg Ν Phoenician nun.svg
11 i i /i(ː)/ I I Alfabeto camuno-i.PNG Alfabeto camuno-i.PNG Alfabeto camuno-i.PNGAlfabeto camuno-i1.PNG Ι Greek Iota Sigma-shaped.svg
12 j j /j/ Alfabeto camuno-g.svg?, ? ? Alfabeto camuno-h.PNG – , (Greek Iota Sigma-shaped.svgGreek Sigma Z-shaped.svg/i/21,22)
13 ï, ei ïæ /æː/ (?) – (EtruscanI-01.png/i/) – (EtruscanI-01.png/i/) – (EtruscanI-01.png/i/) – (EtruscanI-01.png/i/) – , (Greek Iota Sigma-shaped.svgGreek Sigma Z-shaped.svg/i/)
14 p p /p/ Greek Pi archaic.svg EtruscanP-01.png EtruscanP-01.png Rune-Lagu.png Alfabeto camuno-p1.PNG Π PhoenicianP-01.png
15 z z /z/ EtruscanZ-01.png, (? /kʰ/) Lepontic Z.png Lepontic Z.png Alfabeto camuno-z.PNG Alfabeto camuno-z1.PNG, (Alfabeto camuno-ss2.PNG/s/) Ζ, (Ψ /kʰ/23), Alfabeto camuno-z1.PNG24 Phoenician zayin.png
16 s s s /s/ ϟ ϛ EtruscanS-01.png, (? /ʃ/) Lepontic S.pngLepontic Ś.png Runic letter sowilo.svgItalic s 1 rtl.png Alfabeto camuno-ss.PNG Alfabeto camuno-ss1.PNG Alfabeto camuno-ss2.PNG Σ, Ϻ, (Greek Sigma 01.svg /ts/) Phoenician sin.svgPhoenician samekh.pngPhoenician sade.png
17 t t /t/ T EtruscanT-01.pngLong-branch Ar.png Lepontic T.png Long-branch Ar.pngX Alfabeto camuno-t.PNGAlfabeto camuno-t1.svgAlfabeto camuno-t2.PNG Τ Phoenician taw.svg
18 b b /b/ RomanB-01.png EtruscanB-01.png Alfabeto camuno-b1.PNGAlfabeto camuno-b.PNG Β PhoenicianB-01.svg
19 e e /e(ː)/ Greek Epsilon 04.svg I I EtruscanE.svg Lepontic E.png Lepontic E.png Alfabeto camuno-e.pngAlfabeto camuno-e1.PNG Ε Greek Epsilon 04.svg – (Phoenician he.png/h/)
20 m m /m/ Greek Mu classical.svg EtruscanM-01.png Lepontic M.png Alfabeto camuno-m.PNG Alfabeto camuno-m.PNGAlfabeto camuno-m1.PNG Μ, Greek Mu 04.svg Phoenician mem.png
21 l l /l/ Greek Lambda Athenian.svg EtruscanL-01.png EtruscanL-01.png EtruscanL-01.pngGreek Lambda Gamma-shaped.svg Alfabeto camuno-l.PNGAlfabeto camuno-l1.PNG Λ, Greek Lambda 09.svg Greek Lambda Gamma-shaped.svg Phoenician lamedh.svg
22 ŋ ŋ ŋ ᛜ ᛝ ŋ /ŋ/ (Greek Chi classical.svg Ingwaz)
23 d d /d/ Greek Delta 03.svg EtruscanD-01.png, (Rune-Dæg.png /ts/) Alfabeto camuno-d.svg(Alfabeto camuno-ts.PNGAlfabeto camuno-ts1.PNG /ts/) Δ Greek Delta 04.svg24 Phoenician daleth.svg
24 o o /o(ː)/ RomanO-01.png 〈〉 EtruscanO-01.svg Lepontic O.png Italic o 3.png25 Alfabeto camuno-o.PNG Ο Phoenician ayin.svg?

Le Graal

Le Graal est un objet mythique de la légende arthurienne, objet de la quête des chevaliers de la Table ronde.
À partir du xiiie siècle, il est assimilé au Saint Calice (la coupe utilisée par Jésus-Christ et ses douze disciples au cours de la Cène, et qui a recueilli le sang du Christ) et prend le nom de Saint Graal. La nature du Graal et le thème de la quête qui lui est associé ont donné lieu à de nombreuses interprétations symboliques ou ésotériques, ainsi qu’à de multiples illustrations artistiques.

L’ordre du Temple

L’ordre du Temple est un ordre religieux et militaire issu de la chevalerie chrétienne du Moyen Âge, dont les membres sont appelés les Templiers.
Cet ordre fut créé à l’occasion du concile de Troyes, ouvert le 13 janvier 1129a, à partir d’une milice appelée les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, du nom du temple de Salomon que les croisés avaient assimilé à la mosquée al-Aqsa (bâtie, selon la tradition juive, sur les restes de ce temple). Il œuvra pendant les xiie et xiiie siècles à l’accompagnement et à la protection des pèlerins pour Jérusalem dans le contexte de la guerre sainte et des croisades. Il participa activement aux batailles qui eurent lieu lors des croisades et de la Reconquête ibérique. Afin de mener à bien ses missions et notamment d’en assurer le financement, il constitua à travers l’Europe chrétienne d’Occident et à partir de dons fonciers, un réseau de monastères appelés commanderies. Cette activité soutenue fit de l’ordre un interlocuteur financier privilégié des puissances de l’époque, le menant même à effectuer des transactions sans but lucratif, avec certains rois ou à avoir la garde de trésors royaux. Après la perte définitive de la Terre sainte consécutive au siège de Saint-Jean-d’Acre de 1291, l’ordre fut victime de la lutte entre la papauté et le roi de France, Philippe le Bel. Il fut dissous par le pape Clément V le 13 mars 1312b à la suite d’un procès en hérésie. La fin tragique de l’ordre mena à nombre de spéculations et de légendes sur son compte.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Licence Creative Commons de Wikipédia.