Une civilisation extraterrestre vie dans l’univers – Documentaires sur CINÉ ONE

En 1968, une équipe de radioastronomes anglais découvre un signal radio extrêmement stable et régulier dans le temps, en provenance d’une région fixe du ciel. Le signal est d’abord baptisé « LGM-1 », pour Little Green Men 1 (Petit Homme Vert 1) car il est dans un premier temps soupçonné de ne pouvoir être d’origine « naturelle ». Il s’agissait en réalité du signal émis par un pulsar, un résidu ultracompact d’étoile en rotation très rapide, émettant un fort rayonnement électromagnétique le long de son axe magnétiquea, le faisceau émis balaie périodiquement certaines régions du ciel tel un phare.